Depuis quelques années, on rabâche aux élèves et familles qu'ils ont des droits et des devoirs. Étrangement, ils retiennent surtout... leurs droits!!! (pas folles, les guêpes !). 

Ainsi, les parents décident que leur enfant a le niveau de passer dans telle ou telle classe, avoir telle ou telle spécialité ou option etc.  Ainsi, nos jeunes n'ont jamais vu le "NON", expérimenté l'échec (pourtant constructif) et eu à s'inquiéter de leur évolution dans un système qui leur permet d'avancer, coûte que coûte, tous de la même manière alors qu'ils n'ont évidemment pas tous les mêmes profils... C'est une des raisons pour lesquelles le niveau baisse et la claque finale, au bac ou en post-bac, est gigantissime ! Depuis le collège, l'avis des enseignants et des chefs d'établissement sont recalés au 2d plan, derrière l'avis des parents, nullement pédagogues pour autant. 

On a décidé de cautionner le clientelisme et de produire de l'échec ainsi... Soit...  Ce n'est pas l'objet de ce post... 

Pour les élèves, être client de l'éducation nationale, ça donne aussi ça : j'ai le droit de pas faire mon travail...de dire que je suis pas d'accord...de ne pas venir à une sortie pédagogique...de manquer les cours pour partir en vacances (avec le mot des parents, quand même, qui expliquent que ça coûte moins cher sur le temps scolaire !)...de garder ma casquette parce que je ne vois pas en quoi c'est malpoli...de manger en classe si j'ai faim...de couper la parole à tout le monde...d'ecouter de la musique sur mon portable en classe (parce que je ne dérange personne !)...

Et  les parents eux, ont le droit d'exiger des cours tapés sur pronote, de contester nos choix pédagogiques ou notre système de notation, de commenter la qualité de nos cours, de refuser que leur enfant lise l'un des livres au programme ou participe à une sortie scolaire, de demander des comptes sur notre progression et nos éventuelles absences, même quand il s'agit de convocations officielles comme le conseil d'administration ou autre formation, totalement indépendantes de notre volonté... 

Et j'en passe... 

Et comme on vit dans une société où tout se consomme, les jeunes (et parfois leurs parents) prétendent user de leurs droits, pour CONSOMMER de l'école... Ils ont le droit de veto, de commentaire, de contestation, de rectification sur TOUT. 

Aujourd'hui, j'ai quand même une gamine de 2de qui s'est permis de me dire que "c'est faux ce que vous dites m'dame"... 

Einh, quoi ? Tu veux peut être prendre ma place ? 

-non, non, m'dame, ça ira... 

-tu peux aussi sortir de la salle, si je ne te sers à rien ! La porte est ouverte (en plus il faisait vraiment TRÈS chaud !!!)....

Bon, je crois qu'elle a compris que la confiance, c'est important, que l'expérience et le bac +5, malgré tout ce que l'on peut penser de la "médiocrité" des profs français, ça reste moi...

J'ai quand même blagué pour conclure... "tu devais beaucoup aimer ta prof de l'an dernier !!"... Juste histoire de lâcher du lest... 

Mais ce n'est pas tout.. 

Que dire des 3 gamins, pas moins, qui sont venus gratter quelques points supplémentaires au premier contrôle de l'année... Parce que "M'dame j'ai juste 4,5/10, mettez moi 5/10", "M'dame, j'ai bien participé aujourd'hui, je mérite un point de plus", ou encore "Ouaip miss, z'avez oublié 3 points dans ma copie !!!" (rien que ça !!). 

Et de tenter pendant toute ma SAINTE pause de négocier.... J'ai du les mettre dehors parce pipi pressos et négoces pas coolos.... 

Enfin,  je suis ravie d'avoir le soutien de mon chef lorsque je refuse de répondre positivement aux demandes de parents (clientélistes consommateurs d'école comme jamais !), qui enchainent des demandes de changements de groupes, et s'imaginent en droit de choisir prof et emploi du temps.

Comme si c'était déjà pas assez compliqué, les edt et les classes à 36... 

Non, parce que le motif "veut rejoindre le groupe de Mme R." ou "doit garder son petit frère"... C'est quand même culotté...

Je passe sur les volontés des élèves, formulées à chaque heure (au cas où j'aurais oublié...) : "m'dame on fait un voyage cette année ?", "missis, on va regarder des films ?"...

J'aurais bien aimé qu'ils soient aussi enthousiastes quand je leur ai rappelé, entre deux "I AM, you are, he is", qu'ils sont là pour préparer le bac, d'abord, parce que c'est dans tout juste un an (et oui !). Et que pour le reste, et bien... On verra... Parce qu'il faut monter des projets pour que ce genre d'activités soient pertinentes et utiles...

(là, je les ai perdus !!! Ah ah !!) 

Je sais pas pourquoi j'ai de plus en plus l'impression d'être animatrice de centre aéré lol 😂🤔😁😂😭😜

Ps: du coup, j'envisage sérieusement de m'inspirer du style vestimentaire de Mme R.pour satisfaire et conserver ma "clientèle"!!! 😂😊